jeudi 23 novembre 2017
Rencontrez les alpagas de la ferme d’élevage de Martin Fournelle, Alapagas Brise des champs située à Mirabel - Photo PMG

La vie rêvée de Martin Fournelle

Val l'Agro-Touriste

L’éleveur d’Alpagas Martin Fournelle - Photo PMG
L’éleveur d’Alpagas Martin Fournelle – Photo PMG

Il y a cinq ans, Martin Fournelle habitait Mascouche et travaillait en pétrochimie. Aujourd’hui, il vit en campagne et élève des alpagas sur ses vastes terres de Mirabel. Histoire d’un rêve caché et d’une vie transformée.

Longtemps enfoui dans un tiroir de sa mémoire, le rêve de Martin Fournelle est soudainement réapparu à l’aube de ses 40 ans. « J’avais oublié que je voulais vivre à la campagne », confie-t-il. Un jour, un reportage sur un élevage d’alpagas vu par hasard à la télévision est venu changer le cours des choses. « C’est le déclic qu’il me fallait. C’est venu grossir mon rêve ».

À partir de ce moment, la collecte d’information a débuté et les morceaux du puzzle se sont mis en place: Martin Fournelle allait devenir éleveur d’alpagas.

Alpagas Brise des champs

Cinq ans se sont écoulés depuis ce fameux reportage télé. Cinq ans durant lesquels Martin Fournelle a mis sur pied sa ferme d’élevage Alpagas Brise des champs, appris son nouveau métier et apprivoisé sa nouvelle vie. Aujourd’hui, il compte parmi la soixantaine d’éleveurs d’alpagas au Québec.

Quelques alpagas faisant partie du troupeau de la ferme d’élevage - Photo PMG
Quelques alpagas faisant partie du troupeau de la ferme d’élevage – Photo PMG

Et pourquoi Mirabel? Parce que là-bas, la campagne n’est jamais bien loin de la ville et que l’agrotourisme y est déjà très présent. Sans compter le site, fait sur mesure pour le nouvel éleveur, avec ses deux maisons (une pour lui, l’autre pour sa mère) et sa vieille grange construite il y a 90 ans qui abrite aujourd’hui Cassonade, Calypso, Moïto, Bella, Pepper, Braise et autres alpagas du troupeau duquel naîtront 15 bébés au cours de l’été. « J’aime le calme ici », lâche-t-il. La nature, la forêt, la tranquillité et les grands espaces… autant d’éléments qui façonnent aujourd’hui la vie rêvée de Martin Fournelle. « Ce n’est pas parfait et j’ai plusieurs petites choses à changer, mais j’aime tout ici. Et je peux vous dire que les alpagas feront toujours partie de ma vie! »

Depuis l’année dernière, un jardin d’ail biologique a été aménagé et un projet de culture de tomates de serre pointe à l’horizon. « Il y a déjà des tables à pique-nique pour les visiteurs et je prévois aménager une aire de jeux pour les enfants », décline-t-il.   

Boutique

Originaire d'Amérique du Sud, l'alpaga est élevé pour la qualité exceptionnelle de sa fibre - Photo PMG
Originaire d’Amérique du Sud, l’alpaga est élevé pour la qualité exceptionnelle de sa fibre – Photo PMG

Alpagas Brise des champs, c’est aussi une boutique de vêtements et accessoires conçus à partir de la fibre d’alpaga tous fabriqués à la main par des tricoteuses de la région ou importés directement du Pérou, pays d’origine des alpagas.

On dit de la fibre d’alpaga qu’elle est cinq fois plus douce et sept fois plus chaude que la laine du mouton, en plus d’être hypoallergique (qui ne pique pas). 

La ferme d’élevage et la boutique sont ouvertes aux visiteurs tout l’été, du mercredi au dimanche, au 5490, rang St-Vincent (secteur Saint-Benoît), à Mirabel. Au menu, pique-nique dans la nature, visite de la ferme et rencontre avec les alpagas.

CheminTerroir-2La ferme d’élevage Alpagas Brise des champs fait partie du Chemin du Terroir des Laurentides.   

Pour en savoir davantage, tapez-le: www.alpagas.ca

De la famille des camélidés et cousin du lama, l'alpaga est un animal curieux, sympathique et doux. Son espérance de vie est d'environ 25 ans.
De la famille des camélidés et cousin du lama, l’alpaga est un animal curieux, sympathique et doux. Son espérance de vie est d’environ 25 ans.

 

Alpagas Brise des champs à Mirabel - Photo Tourisme Laurentides
Alpagas Brise des champs à Mirabel – Photo Tourisme Laurentides

Donnez votre avis !

Merci...

User Rating: Be the first one !

À lire aussi !

Sylvie D'Amours Mirabel

La congestion routière « Le gouvernement doit se réveiller et passer à l’action rapidement »

« Le gouvernement doit se réveiller et passer à l’action rapidement » – Sylvie D’Amours …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *